liens de saut

Service aux citoyens

OÙ?

Entrez votre lieu de résidence ou le lieu dans lequel vous souhaitez contacter l'administration ou utiliser la détection de localisation.

QUOI?
play_arrow
Entrez ici les mots qui décrivent ce que vous recherchez (par exemple couper un arbre) ou une question destinée aux citoyens et aux entreprises (par exemple la construction d'une maison, un mariage).
Source: BUS Sachsen-Anhalt (Linie6PLus)

Faire légaliser la renonciation à la succession

description

Une fois que vous êtes devenu héritier, vous devez décider si vous acceptez ou refusez la succession. Cela vaut indépendamment du fait que vous héritiez en vertu d'une succession légale, d'un testament ou d'un pacte successoral. Commencez par vous renseigner sur les biens et les dettes.

Si vous ne souhaitez pas accepter la succession, vous devez déclarer expressément que vous renoncez à la succession. Il ne suffit pas de présenter une déclaration écrite.

Vous pouvez déclarer la renonciation à la succession auprès d'un notaire, la faire certifier et la présenter au tribunal des successions.

Si la renonciation à la succession est valable, la personne qui renonce est traitée comme si la succession n'avait jamais été ouverte.

Vous êtes héritier et souhaitez renoncer à une succession.

  • Carte d'identité ou passeport avec certificat de résidence
  • Il n'est pas obligatoire de présenter un certificat de décès. Si aucun certificat de décès n'est disponible, vous devez indiquer le nom complet (avec le nom de naissance), la date du décès et la dernière résidence habituelle de la personne décédée.
  • Indiquer les enfants mineurs comme cohéritiers. Le cas échéant, l'autorisation du tribunal des affaires familiales est nécessaire (le tribunal des successions fournit des informations à ce sujet). Vous devez introduire la demande auprès du tribunal des affaires familiales compétent pour la résidence habituelle de l'enfant. L'autorisation doit être prouvée au tribunal des successions dans le délai de renonciation.
  • Si un tuteur/une tutrice déclare la répudiation, l'autorisation du tribunal des tutelles est nécessaire. L'autorisation doit être prouvée dans le délai de renonciation.
  • Les frais d'une déclaration de succession sont calculés en fonction de la valeur de la succession.
  • Si la succession est surendettée, les frais d'une déclaration de succession ne s'élèvent qu'à 30 euros.
  • Le notaire facture des frais supplémentaires (TVA et débours).
  • Six semaines à partir du moment où vous apprenez que vous êtes héritier.
  • Si vous êtes désigné comme héritier par un testament ou un pacte successoral, le délai ne commence à courir qu'à partir du moment où le tribunal des successions a notifié la disposition pour cause de mort.
  • Six mois si le défunt n'a eu son dernier domicile qu'à l'étranger.

ou

  • vous vous trouviez à l'étranger en tant qu'héritier ou héritière au moment où le délai commence à courir.

La renonciation à une succession est immédiatement reçue. Il est judicieux de prendre rendez-vous par téléphone auprès du notaire de votre choix.

Le tribunal des successions territorialement compétent pour accepter la renonciation. Il s'agit soit du tribunal d'instance dans le ressort duquel le défunt avait sa dernière résidence habituelle, soit du tribunal d'instance dans le ressort duquel le renonçant a sa résidence habituelle.

Le notaire y transmet la déclaration de renonciation certifiée. Le notaire peut être choisi librement. Vous trouverez le tribunal compétent sur le portail de la justice de la Fédération et des Länder.

  • Les formulaires ne sont pas nécessaires.
  • Une procédure en ligne n'est pas possible, car la comparution personnelle du renonçant est nécessaire.
  • La renonciation se fait par déclaration auprès du tribunal des successions. La déclaration doit être faite au procès-verbal du tribunal des successions ou sous forme authentifiée auprès du notaire.
  • La comparution personnelle est nécessaire.

Vous vous rendez chez un(e) notaire pour faire authentifier votre déclaration.

Mineurs

Pour les enfants mineurs, seul le représentant légal peut répudier la succession. Le représentant légal est celui qui a la garde de l'enfant. Si les deux parents ont l'autorité parentale, ils ne peuvent répudier la succession de leur enfant que conjointement.

Répudiation irrecevable après acceptation de la succession

En principe, il n'est plus possible de renoncer à la succession une fois que l'héritier/l'héritière a accepté la succession. Donc, par son comportement, il/elle a montré qu'il/elle acceptait sa position de successeur du/de la défunt(e). Si l'héritier/l'héritière ne savait pas que la succession était surendettée, il/elle peut éventuellement contester l'acceptation de la succession. La contestation est soumise à un délai et à une forme (6 semaines, déclaration auprès du tribunal des successions ou du notaire). La contestation effective supprime les conséquences juridiques de la renonciation ou de l'acceptation précédente. En raison de la complexité des questions juridiques, il est souvent conseillé de demander conseil à un juriste en temps utile.

Ministère de la Justice de Basse-Saxe

Le texte a été traduit automatiquement à partir du contenu allemand.

aucune autorité compétente n’a été trouvée